Le service secret de l'Allemagne nazie SD s'appelait d'abord Ic-Dienst, que signifie « Ic » ?

Le service secret de l'Allemagne nazie SD s'appelait d'abord Ic-Dienst, que signifie « Ic » ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le "Ic-Dienst" a été fondé en tant qu'organisation de sécurité de la SS en 1931, en 1932 il a été rebaptisé "PI-Dienst" (Presse- und Informationsdienst), après quoi il a obtenu son nom bien connu SD ("Sicherheitsdienst").

Malheureusement, je ne trouve aucune information sur le prénom. Alors, que signifie « Ic » ?


J'ai trouvé un hit dans http://www.documentarchiv.de/fs/ns_abkuerzungen.html :

Ic Offizier für Feindnachrichten

(Anglais : Officier pour les messages ennemis). Il existe d'autres sites Web avec des informations similaires.

La Wikipédia allemande a un article https://de.wikipedia.org/wiki/Dritter_Generalstabsoffizier :

Dritte Generalstabsoffizier oder Ic war in höheren Stäben des preußisch-deutschen Heeres und der Wehrmacht für die Feindlage und das militärische Nachrichtenwesen zuständig. Dem Dritten Generalstabsoffizier unterstand zu diesem Zweck die Feindnachrichtenabteilung, die durch Aufklärung und Kriegsgefangenenbefragung versuchte, die militärische Lage zu erkunden. Zur Spionageabwehr wurde ihm oft eine Gruppe Geheimer Feldpolizei unterstellt. Voraussetzung für die Verwendung als Generalstabsoffizier war der erfolgreiche Abschluss der Kriegsakademie. Als Gehilfe und Stellvertreter war dem Ic der Dritte Ordonnanzoffizier, in der Regel im Rang eines Oberleutnants zur Seite gestellt.

Traduction anglaise:

Le troisième officier d'état-major ou je était responsable de la situation ennemie et des communications militaires dans les états-majors supérieurs de l'armée prussienne-allemande et des forces armées. Le troisième officier d'état-major général était subordonné à cette fin, le département du renseignement militaire, qui a tenté, par le biais de l'éducation et de l'enquête sur les prisonniers de guerre, d'explorer la situation militaire. […]

Dans https://de.wikipedia.org/wiki/Erster_Generalstabsoffizier est une explication de la je:

Der Erste Generalstabsoffizier oder Ia ("römisch eins a")

Anglais :

Le premier officier d'état-major ou Ia ("Roman un a")

Il semble donc que le je signifie Generalstab (désolé, je n'ai trouvé aucune source), le c signifie un 3e (le premier officier est je, le deuxième officier est Ib.


Il y a un glossaire décent des termes militaires allemands ici. Le 1a est l'officier des opérations d'un état-major, le 1b est l'officier d'approvisionnement et le 1c est l'officier du renseignement.

Ces termes étaient en usage dans l'armée allemande depuis longtemps et avaient acquis une certaine vie propre. Dans une organisation comme la SS du début des années 1930, où tout le monde avait servi pendant la Première Guerre mondiale, ou auraient aimé avoir, l'utilisation d'une telle terminologie aurait été un moyen naturel d'essayer de qualifier l'organisation de sérieuse et professionnelle, quelle que soit sa capacité réelle.


Voir la vidéo: Le Mossad Lélite des services secrets Israéliens