Index des pays : armes allemandes

Index des pays : armes allemandes


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Équipement de l'armée allemande, Seconde Guerre mondiale
Numéros Sonderkraftfahrzeug ou Sd.Kfz

Avion

A.E.G. BI
A.E.G. B.II
A.E.G. B.III
A.E.G. CI
A.E.G. C.II
A.E.G. C.III
A.E.G. C.IV
A.E.G. CV
A.E.G. C.VII
A.E.G. C.VIII
A.E.G. D.I
A.E.G. DJ.Je
A.E.G. Dr.I
A.E.G. G.I.
A.E.G. G.II
A.E.G. G.III
A.E.G. G.IV
A.E.G. G.V.
A.E.G. J.I
A.E.G. J.II
A.E.G. PE
A.E.G. R.I
Il y a C.I
Il y a C.II
Il y a C.III
Il y a C.IV
Il y a C.VII
Il y a C.VIII
Il y a S.I
Albatros B.I.
Albatros B.II
Albatros B.III
Albatros C.I.
Albatros C.II Gitterschwanz (queue en treillis)
Albatros C.III
Albatros C.IV
Albatros C.V.
Albatros C.VI
Albatros C.VII
Albatros C.VIII N
Albatros C.IX
Albatros C.X
Albatros C.XII
Albatros C.XIII
Albatros C.XIV
Albatros C.XV
Albatros D.I.
Albatros D.II
Albatros D.III
Albatros D.IV
Albatros D.V.
Albatros D.VII
Albatros D.IX
Albatros D.X
Albatros D.XI
Albatros D.XII
Albatros Dr I
Albatros Dr.II
Albatros G.I.
Albatros G.II
Albatros G.III
Albatros J.I.
Albatros J.II
Albatros W.1/ B.II-W
Albatros W.2
Albatros W.3
Albatros W.4
Albatros W.5
Albatros W.8
Arado Ar 64
Arado Ar 65
Arado Ar 66
Arado Ar 67
Arado Ar 80
Arado Ar 96
Arado Ar 198
Arado Ar 234 Blitz
Arado Ar 296
Arado Ar 396
Arado SD I
Arado SD II
Arado SD III
SSD Arado I
Blohm und Voss Bv 138
Blohm und Voss Bv 139
Blohm und Voss Bv 141
Blohm und Voss Bv 142
Blohm und Voss Bv 222
Blohm und Voss Bv 237
Bücker Bü 131 Jungmann
Bücker Bü 133 Jungmeister
Bücker Bü 134
Bücker Bü 180 Étudiant
Bücker Bü 181 Bestmann
Bücker Bü 182 Kornett (Cornet)
Dornier Do 17 (John Rickard)
Dornier Do 17 (Peter Antill)
Dornier Do 18
Dornier Do 215
Dornier Do 217
Dornier Do 317
Dr.1 Triplan, Fokker
E.I / E.III Eindecker, Fokker
Fieseler Fi 98
Fieseler Fi 156 Storch (Cigogne)
Fieseler Fi 167
Fieseler Fi 256
Fieseler Fi 333
Focke-Achgelis Fa 223 Drache (Dragon)
Focke-Achgelis Fa 224
Focke-Achgelis Fa 225
Focke-Achgelis Fa 266 Hornisee (frelon)
Focke-Achgelis Fa 269
Focke-Achgelis Fa 284 'Grue Volante'
Focke-Achgelis Fa 330 Bachstelze (bergeronnette printanière)
Focke-Achgelis Fa 336
Focke-Wulf Fw 44 'Stieglitz' (Chardonneret)
Focke-Wulf Fw 56 Stösser (Falcon)
Focke-Wulf Fw 57
Focke-Wulf Fw 58 Weihe (cerf-volant)
Focke-Wulf Fw 61/ Focke-Achgelis Fa 61
Focke-Wulf Fw 159
Focke-Wulf Fw 186
Focke-Wulf Fw 187 Falke (Falcon)
Focke-Wulf Fw 189 'Uhu' (Eagle Owl)
Focke-Wulf Fw 190
Focke-Wulf Fw 190 – Conception et prototypes
Focke-Wulf Fw 190 – Record de combat
Focke-Wulf Fw 190A
Focke-Wulf Fw 190B
Focke-Wulf Fw 190C
Focke-Wulf Fw 190D
Focke-Wulf Fw 190E
Focke-Wulf Fw 190F ‘Panzer-Blitz’
Focke-Wulf Fw 190G
Focke-Wulf Fw 190S
Focke-Wulf Fw 191
Focke-Wulf Fw 200 Condor
Focke-Wulf Fw 300
Focke-Wulf Ta 152
Focke-Wulf Ta 152A
Focke-Wulf Ta 152B
Focke-Wulf Ta 152C
Focke-Wulf Ta 152E
Focke-Wulf Ta 152H
Focke-Wulf Ta 152S
Focke-Wulf Ta 153
Focke-Wulf Ta 154 Moskito
Focke-Wulf Ta 183
Focke-Wulf Ta 211
Focke-Wulf Ta 254
Focke-Wulf Ta 283
Focke-Wulf Ta 400
Fokker D.I.
Fokker D.II
Fokker D.III
Fokker D.IV
Fokker D.V.
Fokker D.VI
Fokker D.VII
Triplan Fokker Dr.1
Fokker E.I / E.III Eindecker
Fokker M.1
Fokker M.2
Fokker M.3
Fokker M.7
Fokker M.16
Fokker M.17
Fokker M.18
Fokker M.19
Fokker M.21
Fokker M.22
Fokker V.21
Hawker Sea Hawk
Heinkel He 45
Heinkel He 46
Heinkel He 49
Heinkel He 50
Heinkel He 51
Heinkel He 52
Heinkel He 59
Heinkel He 60
Heinkel He 65
Heinkel He 66
Heinkel He 70
Heinkel He 111
Heinkel He 114
Heinkel He 115
Heinkel He 119
Heinkel He 162 Spatz
Heinkel He 170
Heinkel He 177 Greif (Griffon)
Heinkel He 177 Greif (Peter Antill)
Heinkel He 178
Heinkel He 219
Heinkel He 270
Heinkel He 274
Heinkel He 277
Heinkel He 280
Henschel Hs 117 'Schmetterling'
Henschel Hs 122
Henschel Hs 123
Henschel Hs 126
Henschel Hs 128
Henschel Hs 129
Henschel Hs 130
Henschel Hs 296
Henschel Hs 297
Henschel P.76
Junkers JU 52/3M
Junkers Ju 60
Junkers Ju 86
Junkers JU 87 Stuka
Junkers Ju 87 (Peter Antill)
Junkers Ju 88
Junkers Ju 89
Junkers Ju 90
Junkers Ju 160
Junkers Ju 186
Junkers Ju 188
Junkers Ju 252
Junkers Ju 286
Junkers Ju 287
Junkers Ju 288 (John Rickard)
Junkers Ju 288 (Peter Antill)
Junkers Ju 290
Junkers Ju 322 Mammut (Mammouth)
Junkers Ju 352 Herkules
Junkers Ju 388
Junkers Ju 390
Junkers Ju 488
LVG B.I.
LVG B.II
LVG B.III
LVG D 10
LVG D.II
LVG D.III
LVG D.IV
LVG D.V.
LVG D.VI
LVG E.I.
Messerschmitt Bf 109
Messerschmitt Bf 110 (John Rickard)
Messerschmitt Bf 110 (Peter Antill)
Messerschmitt Me 163 Komet
Messerschmitt moi 210
Messerschmitt Me 210 / Me 310 / Me 410 Hornisse (Peter Antill)
Messerschmitt Moi 262
Messerschmitt Me 262 Schwalbe (Peter Antill)
Messerschmitt Me 310
Messerschmitt Me 410
Siebel Si 201
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. D je
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. D II
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. DIII
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. D IV
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. D V
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. D VI
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. DDr je
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. DDr II
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. E je
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. E II
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. E III
Siemens-Schuckert Werke S.S.W. E IV
Stuka, Junker JU 87

Chars et véhicules blindés

12,8 cm Sf L/61 (Pz Sf V)
15cm Schwere Panzerhaubitze auf Fahrgestell Panzerkampfwagen III/IV (Sf) (Hummel)
15cm slG33 auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II (Sf)
15cm sIG33 (Sfl) auf Jagdpanzer 38(t) Hetzer
15cm sIG33 (Sfl) auf PzKpfw 38(t) ausf H, M/ Grille
3.7cm FlaK auf Fahrgestell Panzerkampfwagen IV (Sf)/ Möbelwagen
38cm RW61 auf Sturmmörser Tiger/ Tiger-Mörser/ Sturmmörser
4.7cm PaK(t) (Sf) auf Panzerkampfwagen I Ausf B chasseur de chars
7.5cm Pak40/2 auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II (Sf)/ Marder II
7.62cm PaK36(t) auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II Ausf D
8.8cm Pak43/1 (L/71) auf Fahrgestell Panzerkampfwagen III/IV (Sf)/ Hornisse/ Nashorn
Char de combat A7V (Allemagne)
Aufklarungspanzer 38(t) (Sdkfz 140/1)
Bergepanther
Tigre de Bergepanzer (P)
Brummbär
Durchbruchswagen 1
Durchbruchswagen 2
'Elefant'/ Panzerjäger Tiger (P) mit 8.8 PaK 42/2 (L/71)/ 'Ferdinand'/
'Ferdinand'/ Panzerjäger Tiger (P) mit 8.8 PaK 42/2 (L/71)/ 'Elefant'
Flakpanzer 38(t) ausf M (SdKfz 140)
Flakpanzer IV/2cm Vierling/ Wirbelwind
Flakpanzer IV/3cm Flakvierling/ Zerstörer 45
Flakpanzer IV/3.7cm FlaK/ Ostwind I
Flakpanzer IV/3.7cm Flakzwilling/ Ostwind II
Flammpanzer 38(t) Hetzer
Flammpanzer II
Geschutzwagen Tiger für 17cm K72 (Sf), fourrure 21cm Mrs 18/1 (Sf) et fourrure 30.5cm GrW Sf 1-606/9
Grille/ 15cm sIG33 (Sfl) auf PzKpfw 38(t) ausf H, M
Hetzer/ Jagdpanzer 38(t)
Hornisse/ Nashorn / 8.8cm Pak43/1 (L/71) auf Fahrgestell Panzerkampfwagen III/IV (Sf)
Hummel (bourdon)
Jagdpanther
Jagdpanzer 38(t) Hetzer
Jagdpanzer IV
Jagdtiger/ Jagdpanzer VI
Kleiner Panzerbefehlswagen I (Sd Kfz 265)
'Léopard'/ VK30.01(P) (Porsche Typ 100)
Char de combat principal Leopard 1 (Allemagne)
Char de combat principal Leopard 2 (Allemagne)
Luchs (Lynx)/ Panzerkampfwagen II Ausf L/ VK1303
Marder II/ 7.5cm Pak40/2 auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II (Sf)
Marder III/ Panzerjager 38(t) fourrure 7.5cm PAK 40, ausf H (SdKfz 138)
Marder III/ Panzerjager 38(t) fourrure 7.5cm PAK 40, ausf M (SdKfz 138)
Marder III/ Panzerjager 38(t) fourrure 7.62cm PAK 36(r) (SdKfz 139)
Möbelwagen/ 3.7cm FlaK auf Fahrgestell Panzerkampfwagen IV (Sf)
Munitionsfahrzeug 38(t)
Nashorn / 8.8cm Pak43/1 (L/71) auf Fahrgestell Panzerkampfwagen III/IV (Sf)/ Hornisse
Ostwind I/ Flakpanzer IV/3.7cm FlaK
Ostwind II/ Flakpanzer IV/ 3,7 cm Flakzwilling
Char moyen Panther
Panthère II
Panthère Ostwallturm
Char léger Panzer I
Char léger Panzer II
Char moyen Panzer III
Char moyen Panzer IV
Panzer IV/70 (A)
Panzer IV/70 (V)
Panzer V Panthère
Panzerbefehlswagen III Ausf D1 (Sd Kfz 267, 268)
Panzerbefehlswagen III Ausf E
Panzerbefehlswagen III Ausf H
Panzerbefehlswagen III Ausf J/ Panzerbefehlswagen mit 5cm KwK L/42
Panzerbefehlswagen III Ausf K/ Panzerbefehlswagen mit 5cm KwK39 L/60
Panzerbefehlswagen IV
Panzerbefehlswagen Panther Sd Kfz 267
Panzerbefehlswagen Panther Sd Kfz 268 'Flivo'
Panzerbeobachtungswagen IV
Panzerbeobachtungswagen Panther
Panzer-Bergegerät (Panther I)/ Bergepanther
Panzerjäger I
Panzerjager 38(t) fourrure 7.5cm PAK 40, ausf H (SdKfz 138, Marder III)
Panzerjager 38(t) fourrure 7.5cm PAK 40, ausf M (SdKfz 138, Marder III)
Panzerjager 38(t) fourrure 7.62cm PAK 36(r) (SdKfz 139, Marder III)
Panzerjäger 39
Panzerjäger Tiger (P) mit 8.8 PaK 42/2 (L/71)/ 'Ferdinand'/ 'Elefant'
Panzerkampfwagen 35(t)
Panzerkampfwagen 38(d)
Panzerkampfwagen 38(t)
Panzerkampfwagen 38(t) neuer Art Recon Tank
Panzerkampfwagen I Ausf A
Panzerkampfwagen I Ausf B
Panzerkampfwagen II Ausf a/1. a/2 et a/3
Panzerkampfwagen II Ausf b
Panzerkampfwagen II Ausf c
Panzerkampfwagen II Ausf A, B et C
Panzerkampfwagen II Ausf D et Ausf E
Panzerkampfwagen II Ausf F
Panzerkampfwagen II Ausf L/ Luchs (Lynx)/ VK1303
Panzerkampfwagen III en tant que Tauchpanzer
Panzerkampfwagen III Ausf A
Panzerkampfwagen III Ausf B
Panzerkampfwagen III Ausf C
Panzerkampfwagen III Ausf D
Panzerkampfwagen III Ausf E
Panzerkampfwagen III Ausf F
Panzerkampfwagen III Ausf G
Panzarhampfwagen III Ausf H
Panzerkampfwagen III Ausf J (5cm KwK L/42)
Panzerkampfwagen III Ausf J (5cm KwK39 L/60)
Panzerkampfwagen III Ausf L
Panzerkampfwagen III Ausf M
Panzerkampfwagen III Ausf N
Panzerkampfwagen III (Fl)
Panzerhampfwagen IV en tant que Tauchpanzer
Panzerkampfwagen IV Ausf A
Panzerkampfwagen IV Ausf B
Panzerkampfwagen IV Ausf C
Panzerkampfwagen IV Ausf D
Panzerkampfwagen IV Ausf E
Panzerkampfwagen IV Ausf F
Panzerkampfwagen IV Ausf F2
Panzerkampfwagen IV Ausf G
Panzerkampfwagen IV Ausf H
Panzerkampfwagen IV Ausf J
Panzerkampfwagen V Panther Ausf D
Panzerkampfwagen V Panther Ausf A
Panzerkampfwagen V Panther Ausf G
Panzerkampfwagen V Panther Ausf F
Panzerkampfwagen VI Tiger I Ausf E
Char lourd Panzerkampfwagen Neubaufahrzeuge
Porsche type 102
Porsche Typ 180/ VK 45.02 (P)/ Tiger P2
StuG III/ Sturmgeschütz III
StuG III Ausf.A
StuG III Ausf.B
StuG III Ausf.C
StuG III Ausf.D
StuG III Ausf.E
StuG III Ausf.F
StuG III Ausf.F8
StuG III Ausf.G
StuG IV
Sturmhaubitze/ StuH
Sturmmörser/ 38cm RW61 auf Sturmmörser Tiger/ Tiger-Mörser
Sturmpanzer IV
Tauchpanzer IV
Tigre I Panzerkampfwagen VI Ausf E
Tigre (P) /VK 45.01 (P)/Porsche Type 101
Tiger II (KingTiger)char de combat principal (MBT)
Tiger P2/ Porsche Typ 180/ VK 45.02 (P)
Tiger-Mörser/ Sturmmörser/ 38cm RW61 auf Sturmmörser Tiger
VK30.01(H) (Panzerkampfwagen VI)
VK30.01(P) 'Léopard' (Porsche Typ 100)
VK36.01(H) (Panzerkampfwagen VI)
VK 45.02 (P)/ Porsche Typ 180/ Tiger P2
Wespe/ Leichte Feldhaubitze 18/2 auf Fahrgestell Panzerkampfwagen II (Sf)
Wirbelwind/ Flakpanzer IV/2cm Vierling
Zerstörer 45/ Flakpanzer IV/3cm Flakvierling

Navires

Classes de cuirassés, allemand, Première Guerre mondiale
Cuirassés de classe Bayern
Blücher, SMS
Cuirassés de la classe Brandenburg
Classe de Brunswick
Croiseurs légers de la classe Breman
Croiseurs légers de classe Bussard
Classes Cruiser, Allemand, Première Guerre mondiale
Croiseurs de bataille de classe Derfflinger
Derfflinger, SMS
Cuirassés de classe Deutschland
Croiseurs légers de la classe Dresde
Dresde, SMS
Emden, SMS
Croiseurs légers de la classe Gazelle
Gneisenau, SMS
Goeben, SMS
Croiseurs légers de la classe Graudenz
Cuirassés de classe Helgoland
Hindenburg, SMS
Cuirassés pré-dreadnought de classe Kaiser
Cuirassés dreadnought de classe Kaiser
Croiseurs légers de la classe Karlsruhe
Croiseurs légers de classe Kolberg
Cuirassés de classe König
croiseurs légers classe Königsberg (1905-1907)
croiseurs légers classe Königsberg (1915-1916)
Königsberg, SMS
Leipzig, SMS
Lützow, SMS
Croiseurs de bataille de classe Mackensen
Classe de croiseurs légers Magdebourg
Magdebourg SMS
Croiseurs de bataille de classe Moltke
Moltke, SMS
Cuirassés de classe Nassau
Frégate NFR90
Nuremberg, SMS
Croiseurs légers de classe Pillau
Croiseurs lourds de classe Prinz Adalbert
Prinz Heinrich, SMS
Croiseurs lourds de classe Roon
Croiseurs lourds de la classe Scharnhorst
Scharnhorst, SMS
Seydlitz, SMS
Stettin, SMS
Stuttgart SMS
Croiseurs lourds de classe Victoria Louise (Allemagne)
von der Tann, SMS
Croiseurs légers de la classe Wiesbaden
Cuirassés de la classe Wittelsbach

Unités

Division Führer-Begleit
Division Führer-Grenadier
Grossdeutschland
Formation Hermann Göring : du détachement de police au Panzer Corps
Division Panzer Lehr
Panzergrenadier-Division Kurmark

Autre

7,5 cm Feldkanone 16 nA
7.5cm leichte Feldkanone/ leFK 18
7.5cm Feldkanone 38
7,7 cm Feldkanone 96 s.o.
7,7 cm Feldkanone 16
9cm Feldkanone C/73/91
10cm Kanone 04
10cm Kanone 14
10cm Kanone 17
10,5cm leFH 98/09
10,5 cm leFH 16
10,5 cm leFH 18
10.5cm leFH 18M
10,5 cm leFH 18/40
15cm Kanone 16 (Krupp)
15cm Kanone 18
15cm Kanone 39
15cm Kanone (Eisenbahn)
Lange 15cm schwere Feldhaubitz 13
Lange 15cm schwere Feldhaubitz 13/02
15cm schwere Feldhaubitz M1893
15cm Schwere Feldhaubitze 02
15cm Schwere Feldhaubitz 13
15cm Schwere Feldhaubitz 18
15cm schwere Feldhaubitz 18/40 ou schwere Feldhaubitz 42
15cm Schwere Feldhaubitz 36 L/23
15cm schwere Feldhaubitz 37(t)
15cm Schwere Feldhaubitz 40
15cm Schwere Versuchs-Haubitzen L/13 (Ehrhardt)
15cm Versuchs-Haubitzen 99
15cm versuchs haubitz L/30 (Rheinmetall)
17cm Kanone 18
17cm Kanone (Eisenbahn)
17cm S.K. L/40 ‘Samuel’ à Raderlafette auf Eisenbahnwagen (chariot à roues sur wagon de chemin de fer)
Obusier expérimental de 18,5 cm L/22 (Krupp)
20,3 cm Kanone (Eisenbahn)
21cm Kanone 12 (Eisenbahn)
21 cm Morser (M1899)
21cm Morser L/12 (M1910)
21cm Morser 18
21cm Versuchs Morser L/10 (Krupp)
21cm Versuchs Morser L/12 (Rheinmetall)
21cm Versuchs Morser L/15 (Rheinmetall)
24cm Kanone 3
28cm Haubitze L/12
28cm Haubitz L/12 à Räderlafette (i.R)
28cm Haubitze L/14 i.R.
28cm Kanone 5 (Eisenbahn) - 'schlanke Bertha' (Slim Bertha)
28cm Kurze Bruno Kanone (Eisenbahn)
28cm Küstenhaubitze
Lange 28cm Bruno Kanone (Eisenbahn)
28cm Neue Bruno Kanone (Eisenbahn)
28cm schwere Bruno Kanone (Eisenbahn)
30,5 cm Obusier L/17 i.R. (unité bêta)
Mortier 30,5cm L/8 / Beta-Gerät
30,5 cm Schwerer Küstenmörser 09/ Beta-Gerät 09
35.5cm Haubitze M.1
42cm kurze Marinekanon 12 /Gamma-Gerät
42cm kurze Marinekanone 14 L/12 en Räderlafette M-Gerät/ 'Big Bertha'
80cm Kanone (Eisenbahn)
Armure Napoléonienne
Mortier Beta-Gerät / 30,5 cm L/8
Beta-Gerät 09/ 30,5 cm Schwerer Küstenmörser 09
'Big Bertha'/ 42cm kurze Marinekanone 14 L/12 in Räderlafette M-Gerät
Cuirassier, Napoléonien
Kartaune L/30 lourd 30,5 cm (canon L/30 de 30,5 cm sur châssis mortier)
Lange 21cm Kanone à Schiessgerüst/ canon long de 21 cm en plate-forme de tir/ Paris Gun
Canon Long 21cm Morser L/14.6
Systèmes de lance-roquettes multiples (MLRS)
Paris Gun/ lange 21cm Kanone à Schiessgerüst/ long canon 21cm en plate-forme de tir
Fusil napoléonien
Schwere 10cm Kanone 18
Stormtroopers, allemands (Première Guerre mondiale)


Armes, armées et unités



Histoire de la bombe atomique

La bombe atomique et les bombes nucléaires sont des armes puissantes qui utilisent des réactions nucléaires comme source d'énergie explosive. Les scientifiques ont d'abord développé la technologie des armes nucléaires pendant la Seconde Guerre mondiale. Les bombes atomiques n'ont été utilisées que deux fois dans la guerre&# x2014à la fois par les États-Unis contre le Japon à la fin de la Seconde Guerre mondiale, à Hiroshima et Nagasaki. Une période de prolifération nucléaire a suivi cette guerre, et pendant la guerre froide, les États-Unis et l'Union soviétique ont rivalisé pour la suprématie dans une course mondiale aux armements nucléaires.


Index des pays : Armes allemandes - Histoire

Les forces de parachutistes ont commencé dans le cadre de l'armée. Cependant, ces unités n'ont pas vu le combat. Une fois la guerre commencée, les unités de parachutistes sont devenues une partie de la Luftwaffe et ont participé à de nombreux combats.

Le collectionneur doit également être conscient que les reproductions d'articles de parachutistes allemands sont très abondantes, il faut donc faire très attention lors de l'acquisition d'articles de parachutistes. Cette section fournit une identification et un guide des prix pour l'équipement, les uniformes et les récompenses employés par les forces parachutistes allemandes.

Bienvenue dans le guide de référence de l'identification et des prix militaires allemands de la Seconde Guerre mondiale. Cette page est sponsorisée par MilitaryItems.com dans le but de fournir aux collectionneurs actuels et futurs de militaria des informations gratuites.

Le domaine des antiquités et objets de collection militaires est en pleine croissance. Certaines personnes s'impliquent dans le domaine par passion pour les objets historiques. D'autres personnes tombent sur des antiquités militaires par pur hasard. parfois, des articles sont achetés dans des vide-greniers, des marchés aux puces, etc. D'autres fois, une personne peut hériter de la militaria d'un parent.

Quel que soit son point d'origine, ce site Web peut vous fournir des informations qui vous aideront à identifier les articles et, dans de nombreux cas, à trouver la valeur de l'article.

Avec la chute du mur de Berlin, de nombreux articles militaires de l'armée est-allemande sont devenus disponibles. Cette section du site Web présente des artefacts des deux régions du pays.

Cette page fournit un guide d'identification et de prix pour les artefacts militaires qui ont été utilisés par l'Allemagne pendant la Première Guerre mondiale.

LA CROIX DE FER
La Croix de fer est l'une des récompenses les plus emblématiques de la Seconde Guerre mondiale. Institué par Hitler le 1er septembre 1939. Le design était pratiquement le même que la version de la Première Guerre mondiale à l'exception de l'utilisation d'une croix gammée.

LA CROIX DU MÉRITE DE GUERRE
La Croix du mérite de guerre a été instituée par Adolf Hitler en 1939. Elle a été décernée au personnel civil et militaire.

MÉDAILLES ET RUBANS MILITAIRES
Les forces armées ont développé une série de médailles pour reconnaître les réalisations des soldats et des volontaires. Des rubans ont également été créés et décernés.

Dans les derniers jours de l'Allemagne, les enfants des Jeunesses hitlériennes faisaient partie de la dernière ligne de défense contre les forces d'invasion russes.

Cette section du site Web fournit un guide d'identification et de prix des objets de collection de la jeunesse hitlérienne.

Cette section du site Web est consacrée à fournir des informations sur les boucles de ceinture.

Les forces armées allemandes ont utilisé un large éventail d'uniformes et d'équipements. Ces articles sont devenus un objet de plus en plus apprécié. Cette section du site Web fournit un guide d'identification et de prix pour les objets de collection et les antiquités allemands de la Seconde Guerre mondiale.


VÉHICULES ALLEMANDS
Les forces armées allemandes ont développé une série de véhicules innovants qui ont été utilisés pendant la guerre. Voici quelques exemples.

Cette section du site Web est consacrée à illustrer et à expliquer certains des documents qui ont été publiés. en outre, les documents remis avec les récompenses, les cartes de décès, etc. sont également étudiés ici.


LIVRES ALLEMANDS ET CONNEXES
Les imprimeries du IIIe reich ont travaillé dur pour produire une série de livres, de cartes postales et de documents généraux. Voici quelques exemples.

Cette section du site Web fournit au visiteur un guide d'identification et de prix des affiches de propagande nazie émises par le NSDAP.

La section suivante fournit un guide d'identification et de prix pour les poignards, épées et autres armes de bord allemands de la Seconde Guerre mondiale.


DRAPEAUX EN TISSU ALLEMAND
Les forces armées allemandes et les organisations civiles utilisaient des brassards comme moyen de désigner le rang, l'appartenance à une organisation particulière et la fierté globale.

DRAPEAUX EN TISSU ALLEMAND
L'un des articles largement utilisés pendant le Troisième Reich était les drapeaux. Ils sont venus en petites, grandes et très grandes tailles.


INSIGNES EN TISSU ALLEMAND
Les forces armées allemandes et les organisations civiles ont utilisé un large éventail d'insignes en tissu, notamment des épaulettes, des pattes de col, des titres de manchettes, des aigles de poitrine et plus encore.


COIFFURE ALLEMANDE
Le Troisième Reich a vu la création d'une grande variété de chapeaux. Cette variété a engendré un genre d'objets de collection intéressants et historiques.


CASQUES ALLEMANDS
Les casques sont l'un des lieux les plus populaires de la collecte de militaria. Ils sont venus dans une variété de formes et de conceptions en fonction de l'organisation qui les utilisait.

Ce qui suit est un enregistrement illustré d'une identification et d'un guide des prix allemands de la Seconde Guerre mondiale.


Controverses entourant la possession d'armes à feu

La possession d'armes à feu est un sujet controversé. Les défenseurs du contrôle des armes à feu soulignent les nombreuses fusillades publiques et scolaires qui ont fait de nombreuses victimes au cours des dernières années. Autant les armes à feu offrent des protections aux propriétaires, sans contrôle ni réglementation, de nombreuses personnes peuvent finir par abuser de leurs armes. De nombreux États américains ont des lois strictes sur les armes à feu, mais connaissent toujours des taux de mortalité élevés par armes à feu et on pense que la plupart des armes à feu dans ces incidents ont été achetées à d'autres États, ce qui plaide en faveur d'un contrôle nationalisé. Les propriétaires d'armes à feu soutiennent que des réglementations strictes ne profiteront qu'aux criminels qui attaqueront des personnes non armées.


Allemagne

Reconsidérer le voyage en Allemagne en raison de COVID-19 [FEMININE. Redoublez de prudence en Allemagne en raison de terrorisme.

Lisez la page COVID-19 du Département d'État avant de planifier un voyage international.

Les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont émis un avis de santé aux voyageurs de niveau 3 pour l'Allemagne en raison de COVID-19, indiquant un niveau élevé de COVID-19 dans le pays. Votre risque de contracter le COVID-19 et de développer des symptômes graves peut être plus faible si vous êtes entièrement vacciné avec un vaccin autorisé par la FDA. Avant de planifier un voyage international, veuillez consulter les recommandations spécifiques du CDC pour les voyageurs entièrement vaccinés et non vaccinés.

Visitez la page COVID-19 de l'ambassade pour plus d'informations sur COVID-19 et les restrictions et conditions connexes en Allemagne

Des groupes terroristes continuent de préparer d'éventuels attentats en Allemagne. Les terroristes peuvent attaquer avec peu ou pas d'avertissement, ciblant les lieux touristiques, les centres de transport, les marchés/centres commerciaux, les installations gouvernementales locales, les hôtels, les clubs, les restaurants, les lieux de culte, les parcs, les grands événements sportifs et culturels, les établissements d'enseignement, les aéroports et autres espaces publics.

Si vous décidez de voyager en Allemagne :

  • Voir la page Web de l'ambassade des États-Unis concernant COVID-19.
  • Visitez la page Web du CDC sur les voyages et le COVID-19.
  • Soyez conscient de votre environnement lorsque vous vous rendez dans des lieux touristiques et dans des lieux publics bondés.
  • Suivez les instructions des autorités locales.
  • Surveillez les médias locaux pour les événements de dernière minute et ajustez vos plans en fonction de nouvelles informations.
  • Inscrivez-vous au programme d'inscription des voyageurs intelligents (STEP) pour recevoir des alertes et faciliter votre localisation en cas d'urgence.
  • Suivez le Département d'État sur Facebook et Twitter.
  • Consultez les rapports sur la criminalité et la sécurité pour l'Allemagne.
  • Les citoyens américains qui voyagent à l'étranger devraient toujours avoir un plan d'urgence pour les situations d'urgence. Consultez la liste de contrôle du voyageur.

Dernière mise à jour : réédité avec des mises à jour des informations COVID-19.

Messages de l'ambassade

Alertes

Faits rapides

Trois mois au-delà de la date de départ prévue de l'espace Schengen.

Non requis pour les séjours de moins de 90 jours.


10 000 € (euros ou équivalent).


10 000 € (euros ou équivalent).

Ambassades et consulats

Allée d'argile 170
14191 Berlin
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (30) 8305-0
Courriel : [email protected]

Rue Giessener 30
60435 Francfort-sur-le-Main
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (69) 7535-0
Télécopieur : +(49) (69) 7535-2252
Passeport, rapport consulaire de naissance à l'étranger et citoyenneté : [email protected]
Toutes les autres questions : [email protected]

Königinstrasse 5
80539 Munich
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (89) 2888-575
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : +(49) 89-2888-0
Télécopieur : Si vous devez envoyer une télécopie, veuillez d'abord envoyer un courriel pour obtenir un numéro de télécopieur à usage unique.
Courriel : [email protected]

Willi-Becker-Allée 10
40227 Düsseldorf
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (211) 788-8927
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : +(49) (30) 8305-0
Télécopieur : +(49) (211) 788 - 8938
Les services consulaires sont fournis par le consulat des États-Unis à Francfort.

Alsterufer 27/28
20354 Hambourg
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (40) 411-71-100
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : Contactez l'ambassade des États-Unis à Berlin : +(49) (30) 8305-0
Télécopieur : +(49) (40) 411-71-222
Les services consulaires sont fournis par l'ambassade des États-Unis à Berlin.

Wilhelm-Seyfferth-Str. 4
04107 Leipzig
République Fédérale d'Allemagne
Téléphone : +(49) (341) 213-84-0
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : Contactez l'ambassade des États-Unis à Berlin : +(49) (30) 8305-0
Télécopieur : +(49) (341) 213-84-75
Les services consulaires sont fournis par l'ambassade des États-Unis à Berlin.

Description des destinations

Voir la fiche d'information du Département d'État sur l'Allemagne pour plus d'informations sur les relations entre les États-Unis et l'Allemagne.

Conditions d'entrée, de sortie et de visa

Veuillez visiter la page COVID-19 de l'ambassade pour plus d'informations sur les exigences d'entrée et de sortie liées au COVID-19 en Allemagne.

Visitez le site Web de l'ambassade d'Allemagne à Washington D.C. pour obtenir les informations les plus récentes sur les visas.

Voyager à travers l'Europe: Si vous prévoyez de visiter ou de voyager dans des pays européens, vous devez connaître les exigences de l'Accord de Schengen.

  • Votre passeport doit être valide pour au moins trois mois au-delà de la période de séjour si vous prévoyez de transiter par un pays Schengen. Consultez notre page Voyageurs américains en Europe.
  • Vous aurez besoin de sjustificatif de fonds suffisant et un billet d'avion retour.
  • Pour plus d'informations sur les visas pour l'espace Schengen, consultez la page Visa Schengen.

Les cartes de crédit ne sont pas aussi largement acceptées en Allemagne qu'aux États-Unis, cependant, les guichets automatiques sont largement disponibles dans toute l'Allemagne.

Ayez toujours sur vous une pièce d'identité.

Le département d'État des États-Unis n'est au courant d'aucune restriction d'entrée liée au VIH/sida pour les visiteurs ou les résidents étrangers en Allemagne.

Sûreté et sécurité

Des informations crédibles indiquent que des groupes terroristes continuent de préparer d'éventuelles attaques en Europe. Les gouvernements européens prennent des mesures pour se prémunir contre les attaques terroristes, mais tous les pays européens restent potentiellement vulnérables aux attaques d'organisations terroristes transnationales.

Les groupes terroristes et ceux inspirés par de telles organisations ont l'intention d'attaquer les citoyens américains à l'étranger. Les terroristes utilisent de plus en plus des méthodes d'attaque moins sophistiquées - y compris des couteaux, des armes à feu et des véhicules - pour cibler plus efficacement les foules. Fréquemment, leur objectif est des cibles non protégées ou vulnérables, telles que :

  • Événements publics de grande envergure (concours sportifs, rassemblements politiques, manifestations, événements de vacances, rassemblements festifs, etc.)
  • Hôtels, clubs et restaurants fréquentés par les touristes
  • Lieux de culte
  • Écoles
  • Parcs
  • Centres commerciaux et marchés
  • Systèmes de transport public (y compris les métros, les bus, les trains et les vols commerciaux réguliers)

Pour plus d'informations, consultez notre page Terrorisme.

Des manifestations ont lieu régulièrement en Allemagne. De grandes manifestations publiques ont lieu pour diverses questions politiques et économiques. Les manifestations ont tendance à avoir lieu lors de jours fériés politiquement importants comme la fête du travail allemande (1er mai) et lors de sommets internationaux organisés en Allemagne. Les organisateurs de la manifestation doivent obtenir l'approbation préalable de la police, et la police supervise régulièrement les participants.

  • Même les manifestations censées être pacifiques peuvent devenir conflictuelles et éventuellement devenir violentes.
  • Évitez les zones autour des protestations et des manifestations.
  • Consultez les médias locaux pour les mises à jour et les avis de circulation.

Escroqueries financières internationales :

La romance sur Internet et les escroqueries financières sont répandues en Allemagne. Les escroqueries sont souvent déclenchées par des publications ou des profils sur Internet, ou par des courriels et des lettres non sollicités. Les escrocs se font presque toujours passer pour des citoyens américains qui n'ont personne d'autre vers qui se tourner pour obtenir de l'aide. Les escroqueries courantes incluent :

Voir les pages du Département d'État et du FBI pour plus d'informations.

Les crimes violents sont rares en Allemagne, mais peuvent se produire, en particulier dans les grandes villes ou les zones à haut risque, comme dans les grands métros métropolitains et dans les gares, principalement tard dans la nuit ou tôt le matin. La plupart des incidents de criminalité de rue impliquent le vol d'objets laissés sans surveillance et le vol à la tire. Le vol et le vol à la tire ont lieu principalement dans les gares, dans les transports en commun, dans les attractions touristiques et lors de grands événements publics. Portez une attention particulière à vos objets de valeur à tout moment.

Soyez prudent et conscient de votre environnement.

Les citoyens américains doivent faire preuve de prudence lorsqu'ils se rassemblent dans des lieux de rencontre connus pour les expatriés.

Des hooligans, le plus souvent des « skinheads » ivres, ont harcelé et attaqué des étrangers présumés ou des membres de groupes rivaux. Des agressions apparemment à motivation raciale (en raison d'une apparence « étrangère ») contre des citoyens américains ont eu lieu.

N'achetez pas de produits contrefaits et piratés, même s'ils sont largement disponibles. Il est illégal de les ramener aux États-Unis et vous pourriez également enfreindre la loi locale.

Consultez les pages du Département d'État et du FBI pour plus d'informations sur les escroqueries.

Signalez les crimes à la police locale : en cas d'urgence, composez le 112 pour l'ambulance et le 110 pour la police et contactez l'ambassade des États-Unis au +(49)(30) 8305-0 ou le consulat américain le plus proche.

N'oubliez pas que les autorités locales sont chargées d'enquêter et de poursuivre les crimes.

  • Vous aider à trouver des soins médicaux appropriés
  • Vous aider à signaler un crime à la police
  • Contacter des parents ou des amis avec votre consentement écrit
  • Fournir des informations générales sur le rôle de la victime pendant l'enquête locale et après sa conclusion
  • Fournir une liste d'avocats locaux
  • Fournir des informations sur les programmes d'indemnisation des victimes aux États-Unis.
  • Fournir des informations sur l'indemnisation et l'aide aux victimes en Allemagne
  • Fournir un prêt d'urgence pour le rapatriement aux États-Unis et/ou un soutien médical limité en cas de dénuement
  • Vous aider à trouver un logement et organiser des vols de retour
  • Remplacer un passeport volé ou perdu

Nous maintenons également des informations sur notre site Web sur la façon de signaler les situations de maltraitance d'enfants aux autorités locales.

Les citoyens américains victimes de violence domestique peuvent contacter l'ambassade ou les consulats à Francfort ou à Munich pour obtenir de l'aide. Appelez le 110 si vous êtes en danger immédiat.

L'industrie du tourisme est généralement réglementée et les règles sont régulièrement appliquées. Les zones et les activités dangereuses sont identifiées par une signalisation appropriée et du personnel professionnel est généralement disponible pour soutenir les activités organisées.

L'Allemagne a récemment connu des conditions météorologiques extrêmes avec de longues périodes de sécheresse et des hivers exceptionnellement rigoureux avec de grandes quantités de neige, même dans les zones urbaines. De nombreux blessés et décès surviennent chaque année dans les régions alpines et côtières allemandes. La majorité des urgences concernent les sports suivants : ski, randonnée, snowboard, VTT, luge, escalade, parapente et natation. En cas de blessure, un traitement médical approprié est largement disponible dans tout le pays. En dehors d'un grand centre métropolitain, les premiers intervenants et les professionnels de la santé peuvent mettre plus de temps à stabiliser un patient et à fournir une assistance vitale. Ceux qui pratiquent des sports alpins sont fortement encouragés à s'inscrire auprès de l'allemand "Alpen Verein".

Les citoyens américains sont encouragés à souscrire une assurance évacuation médicale. Consultez notre page Web pour plus d'informations sur les fournisseurs d'assurance pour une couverture à l'étranger.

Lois locales et circonstances spéciales

Pénalités criminelles: Vous êtes soumis aux lois locales. Si vous violez les lois locales, même sans le savoir, vous pouvez être expulsé, arrêté ou emprisonné.

De plus, certaines lois sont également passibles de poursuites aux États-Unis, quelle que soit la loi locale. Pour des exemples, consultez notre site Web sur les crimes contre les mineurs à l'étranger et le site Web du ministère de la Justice.

Avis d'arrestation : Si vous êtes arrêté ou détenu, demandez à la police ou aux agents pénitentiaires d'informer immédiatement l'ambassade des États-Unis ou le consulat américain le plus proche. Consultez notre page Web pour plus d'informations.

Circonstances spéciales: L'Allemagne a des réglementations douanières strictes concernant :

  • Importation ou exportation temporaire d'armes à feu
  • Artéfacts militaires (en particulier ceux de la Seconde Guerre mondiale)
  • Antiquités
  • Médicaments/produits pharmaceutiques
  • Équipement d'entreprise

En vertu de la loi allemande, il est également illégal d'introduire ou de sortir de l'Allemagne de la littérature, de la musique ou de l'attirail qui glorifie le fascisme, le passé nazi ou le « Troisième Reich ». Lois allemandes sur les artefacts.

Contactez l'ambassade d'Allemagne à Washington ou l'un des consulats allemands aux États-Unis pour obtenir des informations spécifiques concernant les exigences douanières.

Voyageurs confessionnels : consultez nos pages Web suivantes pour plus de détails :

Voyageurs LGBTI : Il n'y a aucune restriction légale sur les relations homosexuelles ou l'organisation d'événements LGBTI en Allemagne. Le mariage homosexuel est disponible en Allemagne. La communauté LGBTI est protégée par les lois fédérales anti-discrimination et les événements LGBTI Pride sont officiellement encouragés par la plupart des grandes villes, y compris celles de Berlin, Cologne, Hambourg, Francfort et Munich.

Consultez notre page d'informations sur les voyages LGBTI et la section 6 de notre rapport sur les droits de l'homme pour plus de détails.

Voyageurs ayant besoin d'une assistance en matière d'accessibilité : Les personnes handicapées peuvent trouver l'accessibilité et l'adaptation différentes de celles des États-Unis. De nombreux bâtiments et systèmes de transport en commun existants sont moins adaptés aux personnes handicapées.

Vérifiez votre hôtel ou votre destination pour en savoir plus sur les options pour répondre aux besoins des voyageurs handicapés avant de visiter l'Allemagne.

L'Association allemande des hôtels et restaurants (DEHOGA) et l'Association allemande des hôtels (IHA) tiennent à jour des répertoires d'hébergements accessibles.

Les aéroports allemands et Lufthansa proposent des services pour les voyageurs handicapés.

La Deutsche Bahn des chemins de fer nationaux allemands gère une page Web de ressources sur la mobilité.

Vous pouvez trouver plus d'informations sur l'accessibilité en visitant le site Web de l'Office national allemand du tourisme.

Voyageuses : Consultez nos conseils de voyage pour les femmes voyageuses.

Santé

Veuillez visiter la page COVID-19 de l'ambassade pour plus d'informations sur COVID-19 en Allemagne.

L'Allemagne a de bons soins et installations médicales. Si vous ne résidez pas en Allemagne, les médecins et les hôpitaux peuvent s'attendre à un paiement immédiat en espèces. La plupart des médecins, hôpitaux et pharmacies n'acceptent pas les cartes de crédit.

Pour les services d'urgence de Allemagne, composer 112. Les services d'ambulance sont largement disponibles.

Nous ne payons pas les factures médicales. Sachez que l'assurance-maladie américaine ne s'applique pas à l'étranger. La plupart des hôpitaux et des médecins à l'étranger n'acceptent pas l'assurance-maladie américaine.

Assurance médicale: Assurez-vous que votre régime d'assurance-maladie offre une couverture à l'étranger ou souscrivez une assurance voyage à cette fin. La plupart des prestataires de soins à l'étranger n'acceptent que les paiements en espèces. Consultez notre page Web pour plus d'informations sur les fournisseurs d'assurance pour une couverture à l'étranger. Visitez les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour plus d'informations sur le type d'assurance que vous devriez envisager avant de voyager à l'étranger.

Tourisme médical et chirurgie élective :

  • Des citoyens américains ont souffert de complications graves ou sont décédés pendant ou après avoir subi une chirurgie esthétique ou autre.
  • Le tourisme médical est une industrie en pleine croissance. Les personnes cherchant des soins de santé à l'étranger doivent comprendre que les systèmes médicaux fonctionnent différemment de ceux des États-Unis et ne sont pas soumis aux mêmes règles et réglementations. Toute personne intéressée à voyager à des fins médicales doit consulter son médecin local avant de voyager et visiter le site Web des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour plus d'informations sur le tourisme médical.
  • Visitez le site Web des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour obtenir des informations sur le tourisme médical, les risques du tourisme médical et ce que vous pouvez faire pour vous préparer avant de voyager en Allemagne.
  • Nous recommandons fortement une assurance complémentaire pour couvrir l'évacuation sanitaire en cas de complications médicales imprévues.
  • Soyez prudent lorsque vous achetez des médicaments à l'étranger. Les produits pharmaceutiques, à la fois en vente libre et nécessitant une ordonnance aux États-Unis, sont souvent facilement disponibles à l'achat avec peu de contrôles. Les médicaments contrefaits sont courants et peuvent s'avérer inefficaces, de mauvais dosage ou contenir des ingrédients dangereux. Les médicaments doivent être achetés en consultation avec un professionnel de la santé et auprès d'établissements réputés.
  • L'U.S. Customs and Border Protection et la Food and Drug Administration sont responsables des règles régissant le transport des médicaments vers les États-Unis. Les médicaments achetés à l'étranger doivent répondre à leurs exigences pour être légalement ramenés aux États-Unis. Les médicaments doivent être destinés à un usage personnel et doivent être approuvés pour une utilisation aux États-Unis. Veuillez visiter les sites Web des douanes et de la protection des frontières des États-Unis et de la Food and Drug Administration pour plus d'informations.
  • Si vous voyagez avec des médicaments sur ordonnance, vérifiez auprès du gouvernement allemand pour vous assurer que le médicament est légal en Allemagne. En raison des réglementations douanières strictes de l'Allemagne, vous n'êtes pas autorisé à recevoir des médicaments sur ordonnance par la poste sans autorisation spéciale. Pour plus d'informations, veuillez visiter le site Web des douanes allemandes concernant les médicaments. Ayez toujours vos médicaments sur ordonnance dans leur emballage d'origine avec l'ordonnance de votre médecin.

Technologie de procréation assistée et maternité de substitution :

  • Si vous envisagez de vous rendre en Allemagne pour avoir un enfant grâce à l'utilisation de techniques de procréation assistée (ART) ou de maternité de substitution, veuillez consulter notre page ART et maternité de substitution à l'étranger..

Vaccination : Soyez à jour sur toutes les vaccinations recommandées par les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis.

Informations complémentaires sur la santé :

Qualité de l'air: Visitez AirNow Department of State pour obtenir des informations sur la qualité de l'air dans les ambassades et consulats des États-Unis.

Voyage d'aventure: Visitez le site Web des Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis pour plus d'informations sur Adventure Travel.

L'ambassade des États-Unis tient une liste de médecins et d'hôpitaux. Nous n'approuvons ni ne recommandons aucun fournisseur de soins médicaux ou clinique en particulier.

Voyage et transport

Conditions routières et sécurité : Les conditions routières en général sont excellentes mais peuvent différer de celles des États-Unis. Soyez prudent lorsque vous voyagez sur des routes plus anciennes dans l'est de l'Allemagne.

Si vous détenez un permis de conduire américain valide, vous pouvez conduire en Allemagne jusqu'à six mois sans avoir besoin d'un permis de conduire allemand. Les panneaux de signalisation diffèrent de ceux des États-Unis. Des informations de base sur la signalisation routière en Allemagne sont disponibles ici.

Les erreurs de conduite sont l'une des principales causes d'accidents impliquant des citoyens américains en Allemagne.

Les limitations de vitesse sont affichées sur de grandes portions de l'autoroute, sur l'autoroute dans les zones urbaines et lorsque la route comporte de nombreux virages. Bien que les vitesses élevées soient autorisées sur l'autoroute, des conditions météorologiques défavorables et des marquages ​​​​routiers inconnus posent des risques importants.

Vélos: Les rues et les trottoirs allemands ont des pistes cyclables dédiées. Les vélos ont la priorité sur les pistes cyclables par rapport aux piétons et aux automobiles. Les cyclistes ont également la priorité sur les voitures lorsqu'ils tournent dans les rues secondaires. Si vous conduisez, vérifiez si un cycliste s'approche de l'une ou l'autre direction avant d'essayer d'entrer dans les rues secondaires, même lorsque la lumière est en votre faveur. Vous serez tenu responsable de toute blessure ou dommage causé si vous tournez dans une rue latérale et heurtez un cycliste en utilisant une piste cyclable balisée. Si vous marchez, surveillez les cyclistes avant de traverser ou d'entrer dans les pistes cyclables.

Code de la route: Sauf sur les routes prioritaires, les véhicules venant de la droite ont la priorité. Il est généralement illégal en Allemagne de dépasser les véhicules par la droite. Il est illégal de conduire un véhicule si le taux d'alcoolémie est de 0,05 % ou plus. Vous pouvez être condamné à une amende et votre permis de conduire peut être suspendu pour des périodes spécifiées en fonction de la gravité de chaque infraction.

Il est illégal d'utiliser votre téléphone portable en conduisant en Allemagne. Pour plus d'informations, veuillez visiter la page Web de l'ambassade des États-Unis sur la conduite en Allemagne.

Transport public: L'Allemagne dispose d'un réseau de transports publics étendu et sûr composé de bus, de tramways, de trains et de métros. Les taxis avec compteur sont également répandus dans toute l'Allemagne, bien que les taxis n'acceptent généralement pas les cartes de crédit. Uber est disponible dans des zones limitées en Allemagne. Utilisez des pratiques de sécurité de bon sens telles que la protection des objets de valeur et rester conscient de votre environnement dans tous les transports en commun.

Consultez notre page Sécurité routière pour plus d'informations. Visitez le site Web de l'office national du tourisme allemand et de l'autorité nationale responsable de la sécurité routière.


Facteurs clés pour le suivi des armes nucléaires

Il y a quelques autres facteurs qui pèsent lourdement sur notre capacité à estimer quels pays ont le plus d'armes nucléaires. Les motivations sont obscures sur la scène politique internationale, la diplomatie est ténue et les transitions de pouvoir compliquent la politique nucléaire. Là où il y a des traités ou des accords, il y a des échappatoires. La communauté internationale s'est efforcée de combler ces lacunes au cours des dernières décennies avec des efforts de plus en plus spécifiques comme le Traité interdisant les essais nucléaires dans l'atmosphère, l'espace extra-atmosphérique et sous-marin, ainsi que le Traité d'interdiction complète des essais nucléaires. Chacune de ces tentatives est une réaction à l'exploitation des failles des accords passés. Initialement, les États participant au TNP ont convenu de ne pas développer, donc tester, d'armes nucléaires. Cela signifiait que les essais n'auraient pas lieu sur leur sol, et des essais nucléaires ont ensuite été effectués dans des territoires internationaux ou des zones non gouvernées. Les eaux internationales, l'espace extra-atmosphérique et les eaux profondes sont toujours des zones sur lesquelles, bien que des accords aient été conclus, on soupçonne que les tests effectués par divers États sont toujours actifs.


Le SKS est le cafard des armes

Le fusil le plus emblématique du 20e siècle est l'AK-47. L'un des fusils les plus emblématiques de la Seconde Guerre mondiale - certes, c'est plus discutable - est le Mosin-Nagant. Les deux ont été développés en Russie.

Le SKS, abréviation de Carabine à chargement automatique du système Simonov, est l'intrus.

Développée dans l'intervalle entre le Mosin-Nagant et l'AK-47, la carabine semi-automatique de Sergei Simonov n'avait qu'un chargeur interne à 10 coups, une amélioration par rapport à la conception fondamentalement du XIXe siècle du Mosin à cinq coups à verrou. .

Le SKS partageait la cartouche de 7,62 x 39 millimètres avec l'AK-47, mais le chargeur détachable de 30 cartouches de ce dernier donnait à la Kalachnikov la puissance de feu supplémentaire dont l'Armée rouge recherchait dans l'immédiat après-guerre. En conséquence, le SKS a vu une utilisation limitée dans l'armée soviétique à partir de 1949 - et est resté principalement entre les mains d'unités de cérémonie, de frontière et de réserve.

Mais le SKS est resté une arme adaptable, fiable et puissante. À tel point qu'il a persisté dans les guerres du 21e siècle, bien que l'AK-47 soit la meilleure arme globale pour le travail du gouvernement.

La principale raison en est la Chine, qui a commencé à produire en masse le SKS au milieu des années 1950 après avoir reçu la technologie de l'Union soviétique.

Les comptes diffèrent, a noté C.J. Chivers dans son histoire de 2010 Le pistolet, quant à savoir si une délégation chinoise en visite en Union soviétique était furieuse de voir le SKS en production. L'URSS avait jusqu'à présent largement fourni à la Chine des carabines à verrou M44.

Mais peu importe ce qui s'est réellement passé, la Chine a obtenu la technologie qu'elle voulait et a continué à produire des millions des SKS. Bien que la débâcle de la guerre sino-vietnamienne de 1979 exposerait les limites de l'arme et forcerait l'armée chinoise à mettre à niveau ses armes légères vers le fusil Type 81, un hybride AK-47/SKS.

La situation était différente dans les années 1950 et 1960, et à l'époque, le SKS convenait à la doctrine militaire maoïste chinoise qui accordait la priorité aux compétences de base au fusil, aux attaques de tireurs d'élite et aux embuscades.

Alors que le SKS a une capacité de munitions limitée à 10 cartouches, ce n'était pas un problème majeur - les cadres maoïstes montant une défense de la partie continentale de la Chine devaient voyager léger.

Une garde d'honneur polonaise avec des carabines SKS en 2012. Photo du ministère polonais de la Défense

Pour des raisons similaires, le SKS est resté à ce jour dans les stocks d'insurgés et de guérilla - et dans certaines armées - dans le monde, et a été utilisé plus récemment en Syrie et en Irak, bien que les carabines soient moins courantes qu'auparavant.

Les carabines ex-yougoslaves apparaissent également relativement fréquemment, bien que cette version présente quelques défauts. Le SKS yougoslave n'a pas de canon doublé de chrome - un coup à la fiabilité lors du tir de munitions corrosives - mais ajoute une fonction de lancement de grenade intégrée.

C'est un bonus si vous êtes un rebelle qui a quelques grenades à fusil qui traînent, mais pour la plupart des tireurs, cela fait un Facile arme plus lourde et plus sujette aux pannes qu'elle ne devrait l'être, car le SKS yougoslave nécessite un système de gaz plus compliqué.

Le SKS a aussi une place étrange dans le monde civil. Parce que la Chine en a produit tant - et en a exporté tant - la carabine est devenue une arme de chasse et de sport bon marché et populaire en Occident.

Et puisqu'un propriétaire doit modifier le SKS pour qu'il puisse transporter plus de 10 cartouches, les versions d'usine sont un peu plus faciles à acquérir dans les États et les pays qui restreignent les fusils avec des chargeurs de plus grande capacité.

Les États-Unis ont également imposé des restrictions sur les importations du fabricant chinois Norinco en 1993, ce qui fait du SKS un exemple rare de fusil militaire qui est sans doute plus facile à acquérir au Canada, qui n'imposait pas de restrictions similaires – à condition d'avoir les licences appropriées.

Pour les collectionneurs, la carabine a un cachet historique et militaire supplémentaire, les versions soviétiques étant parmi les plus convoitées compte tenu de leur production limitée.

De plus, il y a une baïonnette d'apparence méchante intégrée dans le canon - bien que le style particulier dépende du pays d'origine. Si vous aimez vos baïonnettes pointues, achetez la version chinoise. Si vous optez pour une lame, recherchez un SKS yougoslave.

Il serait exagéré de dire que le SKS était devant de son temps. La carabine était un concurrent soviétique du Gewehr 42 allemand et du M1 Garand américain - mais plus fiable que le Gewehr tout en étant beaucoup moins cher et plus facile à acquérir au 21e siècle que le Garand.

Ce n'est pas parfait. Le percuteur flottant du SKS, s'il n'est pas nettoyé et agissant correctement, peut provoquer ce semi-pistolet automatique à "slamfire", ce qui signifie qu'il commence à tirer en automatique sans aucun moyen de l'arrêter - ce qui est considérablement dangereux.

Mais peu nieraient que le SKS vient de garder travail, dans de nombreux autres endroits, et bien après que Sergueï Simonov - décédé en mai 1986 à l'âge de 92 ans - aurait pu l'imaginer.


Armes de guerre - Introduction

D'autres sections de ce site se consacrent à des considérations sur les causes et les personnalités derrière le conflit.

Cependant, aucune histoire de la guerre ne serait complète sans un aperçu des armes de guerre, sous toutes leurs formes. Ainsi, cette zone du site fournit des informations sommaires sur les outils avec lesquels les armées ont mené la guerre, et inclut de nombreuses innovations que la guerre apporte toujours au développement de l'armement.

Par exemple, bien que n'étant pas nouveau, le développement des gaz toxiques a pris une nouvelle urgence en 1914-18. Le développement des armes à longue portée a été accéléré. Certains développements sont plus réussis que d'autres : le char, d'abord développé par les Britanniques, est là pour rester : mais le lance-flammes, mis à part son aspect terrifiant initial, est de courte durée.

Article La description
Baïonnettes Principalement utilisé comme arme psychologique
Lance-flammes Comment les « feuilles de flammes » ont terrorisé les Britanniques en 1915
Grenades Mills Bombs et Jam Pots : les deux formes de grenades
Mitrailleuses Comment l'armée allemande a vu son potentiel avant 1914
Pistolets L'arme de l'officier
Gaz empoisonné D'abord utilisé par les Français et popularisé par les Allemands
Fusils Toujours le plus grand atout de l'infanterie
réservoirs La conception et l'utilisation des chars en temps de guerre
Mortiers de tranchée Une arme ancienne qui redonne vie dans les tranchées

samedi 22 août 2009 Michael Duffy

Flak était un terme utilisé pour décrire les tirs anti-aériens.

- Le saviez-vous?


Section 0. INTRODUCTION

Les armes nucléaires sont la technologie la plus destructrice jamais développée. Depuis le jour où la fission a été découverte en 1938, le problème du contrôle de cette technologie a été d'une importance centrale pour la race humaine. Le monde dans lequel cette découverte a été faite - secoué par la guerre, la paranoïa et la cruauté totalitaire - a rendu inévitable la traduction de la possibilité théorique en réalité. Le monde a eu la chance extrême que leur seul rôle jusqu'à présent a été de clore le pire chapitre de l'histoire de la guerre, au lieu d'en ouvrir un nouveau.

Face à leurs terribles possibilités, la question « Que faire ? ne nous quittera jamais. Comment pouvons-nous empêcher leur utilisation? Comment pouvons-nous les garder des hommes mauvais ? Peut-on espérer les éliminer totalement ? Bien qu'il s'agisse vraiment de questions sur les institutions humaines, on ne peut y répondre sans une compréhension approfondie de ce que sont et ne sont pas les armes nucléaires.

Le sujet est complexe et technique : imprégné de physique, de mathématiques et d'ingénierie ésotérique. Né à la guerre, le sujet a été hautement classifié dès le départ le rendant encore plus inaccessible. Pourtant, cette complexité et ce secret n'ont empêché leur acquisition par aucune nation disposant d'une infrastructure industrielle suffisamment avancée pour les construire, et d'un désir correspondant. L'obstacle pour les futurs membres du club nucléaire n'a pas été de découvrir comment ils fonctionnent, mais simplement d'obtenir les outils et les matériaux pour les fabriquer.

Pendant la guerre froide, d'immenses empires consacrés au développement, à la fabrication et à l'utilisation potentielle de ces armes se sont développés aux États-Unis et en Union soviétique. Bien que motivés par le désir naturel de se protéger, une grande partie de ce qui se passait dans ces enclaves secrètes était loin d'être noble. Les postures politiques, l'ambition personnelle, les profits et la simple négligence ont tous joué un rôle dans la décision de dépenser des sommes faramineuses de fonds publics, l'exposition de millions de personnes à des risques et des blessures, et la création de produits et de sous-produits qui pèseront sur l'avenir. générations. Le secret a été utilisé comme un écran contre la responsabilité, un outil d'avancement personnel et une arme d'initié contre les défis aussi souvent qu'un véritable moyen de protéger la sécurité nationale.

Nous sommes confrontés à de nombreuses questions urgentes de politique publique relatives aux armes nucléaires. Quel est l'inventaire et la structure de force appropriés pour la défense dans le monde de l'après-guerre froide ? Combien devrions-nous dépenser pour les laboratoires d'armes? Comment traitons-nous avec les États potentiellement dotés d'armes nucléaires tels que la Corée du Nord, l'Irak et l'Iran ? Avons-nous besoin d'essais nucléaires pour maintenir un arsenal sûr ? Une interdiction complète des tests est-elle possible ? Comment nettoyer les sites de production d'armes nucléaires massivement contaminés ? Que faisons-nous de la montagne de matériaux d'armes retirés des arsenaux des États-Unis et de l'ex-URSS ?

La contribution du public informé à ces questions est importante dans une démocratie. Pourtant, la complexité du sujet et la manipulation délibérée de l'information par le biais de lois sur le secret ont laissé le public, même le public techniquement formé, largement ignorant et mal informé. Une solide compréhension des bases et un accès facile à l'information sont essentiels pour influencer avec succès la politique gouvernementale.

Le NWFAQ tente d'apporter une contribution en ce sens. J'ai essayé d'assembler une étude sur le sujet qui soit brève mais précise. Mon projet initial était d'utiliser un format de questions et réponses, mais la complexité et l'interdépendance du sujet ont fait que ce schéma s'est rapidement effondré. Au lieu de cela, j'utilise des discussions systématiques organisées par sujet. J'ai conservé une section sous forme de questions-réponses, mais elle fonctionnera souvent davantage comme un index, renvoyant le lecteur au sujet de discussion approprié.

Toutes les informations contenues dans cette FAQ sont dérivées de la littérature ouverte, je n'ai jamais eu accès à des informations classifiées relatives aux armes nucléaires ou à la technologie nucléaire. J'ai consacré des efforts considérables à la recherche de la science et de la technologie fondamentales relatives aux armes nucléaires et j'ai conclu que la plupart des informations publiées sur la conception et le fonctionnement des armes nucléaires sont incorrectes ou trompeuses. J'ai tenté de vérifier tous les aspects publiés de la conception et des performances des armes nucléaires par le biais d'une analyse indépendante, un projet qui se poursuit.

Des erreurs se sont indubitablement glissées dans cette FAQ, les corrections sont appréciées. Si vous cherchez à influencer mes jugements sur des questions techniques, je vous recommande de fournir des références spécifiques et des arguments techniques détaillés. Voir l'en-tête en haut de cette page pour les adresses e-mail.


Première Guerre mondiale

Au cours des premiers jours de la Première Guerre mondiale, de nombreux Allemands ont ressenti un sentiment d'attachement qui leur avait échappé depuis la fondation de l'empire. Les différences de classe, de religion et de politique semblaient disparaître alors que les Allemands affluaient dans leurs centres-villes pour montrer leur soutien enthousiaste au conflit imminent. En grande majorité, les partis, y compris les sociaux-démocrates, ont voté pour des crédits de guerre. L'euphorie des premiers jours masquait la situation dangereuse de l'Allemagne. The Triple Entente commanded the seas, had more than twice the population of Germany and Austria-Hungary, and had access to the world’s natural resources through their empires and close contact with the United States. Germany was immediately blockaded and had to rely on its own resources and those of Austria-Hungary and contiguous nonbelligerents such as The Netherlands, Denmark, and Switzerland. The Central Powers did have interior lines of transit, which was valuable in a two-front war. They also had a unified command structure—in contrast to the Triple Entente powers, whose rivalries resulted in three different wars being fought simultaneously with little coordination.

General Alfred von Schlieffen, chief of the German general staff from 1891 to 1906, had recognized Germany’s vulnerability in a two-front war and seen the best hope in an overwhelming attack against France through Belgium. If all went according to plan, France’s eastern industrial region would be occupied in six to eight weeks and Paris itself surrounded. The slow-moving Russians would occupy Prussia’s eastern rural provinces, facing only a modest-sized German military force. After France’s capitulation following the occupation of its capital, whole armies would move to the Eastern Front to drive the Russians out. Schlieffen died in 1913, and the plan was put in motion by General Helmuth von Moltke. As often happens in history, the plans of men may go awry in ironic ways. The western armies of Germany did, indeed, move through neutral Belgium but were stopped at the Battle of the Marne (September 1914) in northern France. Meanwhile, General Paul von Hindenburg was reactivated at age 67 and sent with Major General Erich Ludendorff to halt the Russian advance into East Prussia. There the Germans unexpectedly defeated two large Russian armies at the Battle of Tannenberg (August 1914).

The fighting on the Western Front turned into a war of attrition as the two sides built opposing trenches from the Swiss border to the English Channel. For three and a half years neither side moved more than 30 miles despite titanic battles at Verdun, the Somme, and Ypres. In the east the outmanned German forces, with the help of the Austrians, inflicted a series of costly military defeats on Russia, but, given the vastness of its territory and population, the Central Powers were unable to knock Russia out of the war until after the seizure of power by Lenin in the October Revolution of 1917. In 1916 Ludendorff and Hindenburg became joint heads of all German land forces and recognized, as had their predecessor Erich von Falkenhayn, that the war would be won or lost on the Western Front. With Italy (1915) and Romania (1916) entering the war on the side of the Triple Entente, the Central Powers faced an almost impossible situation in a war of attrition. The two generals became de facto rulers of Germany and sought the mobilization of the whole society for total war. More than 11 million men, some 18 percent of the population, were in uniform, of whom almost two million were ultimately killed. Germany was unable to feed itself, and after the severe winter of 1916–17 malnutrition and even starvation were not uncommon.

On the diplomatic front the elites ruling Germany planned for vast annexations of Russian, Belgian, and French territory as well as for an African empire. The war costs were to be paid by the defeated powers of the Triple Entente. At no time during the war did the German government engage in serious negotiations to restore the sovereignty of Belgium or to return to the status quo before the start of the conflict. Nor were the Triple Entente and its allies very interested in a negotiated peace, but their situation was not as desperate as Germany’s. In fact, every belligerent government found it safer to demand ever-greater efforts from its people than to admit that their earlier sacrifices had been in vain. As the stakes grew higher and the game more dangerous, no player felt able to leave the table.

Ludendorff and Hindenburg adopted an all-or-nothing policy in regard to victory. They created an independent state of Poland in 1916, which prevented serious negotiations with Russia for a separate peace. They adopted submarine warfare in 1917, despite the knowledge that it would bring the United States into the war, because it offered a slim hope of quick victory if Triple Entente ships carrying men and supplies could be prevented from reaching France. Ludendorff also mounted a major offensive in April 1918, ignoring Woodrow Wilson’s proposal of Fourteen Points for a future peace and failing to offer any peace terms of his own. When asked what would happen if the offensive failed, he replied, “Then, Germany will be destroyed.”

In 1917 the Reichstag, following the lead of the Centre Party, passed a peace resolution that called for Germany to refrain from any annexations. Social Democrats and Progressives rallied to support the resolution. The military and civilian leadership ignored the resolution and enforced a draconian peace on Russia and Romania in 1917–18. When the major battle in the west was brewing in April 1918, there were more than a million soldiers in the east to enforce the Treaty of Brest-Litovsk with Russia.

Clearly, the military, agrarian, and industrial elites who ruled Germany considered themselves involved in two wars simultaneously, one against the Triple Entente and the other against the aspirations of the German people for full political emancipation. The latter conflict dictated victory at all costs on the military front. Defeat or a compromise peace on the battlefield would inevitably lead to democratization, because it would lead to a loss of legitimacy for the elite that had demanded so many sacrifices from the many millions of workers, farmers, and artisans while denying them effective political power. In November 1914 Alfred Hugenberg, a major industrialist and subsequent ally of Adolf Hitler, told German entrepreneurs,

The consequences of the war will be unfavourable to employers and industry in many ways. One will probably have to count on a very increased sense of power on the part of the workers and labour unions, which will find expression in increased demands on the employer for legislation. It would, therefore, be well advised in order to avoid internal difficulties to distract the attention of the people and to give fantasies concerning the extension of German territory room to play.

William II felt compelled to promise an eventual end to the restrictive Prussian franchise in his Easter message of 1917. Shortly thereafter the Fatherland Party was established with enormous support from the elites. Its program included a commitment to fight for an unequivocal German victory, including annexations, and maintenance of the Prusso-German political system.

The Ludendorff offensive of April 1918 made great breakthroughs in the west. But the effects of four years of attrition were apparent. The military did not have the reserves to take advantage of the initial gains. With almost a million fresh American troops in France, the Allies launched a counterattack that quickly gave them the initiative. Slowly the German forces began retreating. On August 8 the German army suffered a severe defeat in northern France, and not long thereafter William II installed a new, more liberal government in Berlin, headed by Maximilian, Prinz von Baden. The new ministers were informed that the war was virtually lost, and they were advised to seek an immediate armistice. Before the negotiations were successful, revolution broke out in the German navy on November 3, 1918, and spread to the military and urban workers. The government of Max von Baden resigned, and William II was forced to flee to The Netherlands on November 9, 1918. The Social Democrats declared a republic and took power at this appalling moment of defeat, while the former military and civilian leaders sought to escape responsibility for the calamity. A civilian, Matthias Erzberger of the Centre Party, signed the armistice, which took effect November 11, 1918.