À quand remonte la dernière promotion dans la pairie britannique ?

À quand remonte la dernière promotion dans la pairie britannique ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je soupçonne que je devrais dire « élévation », plutôt que promotion, mais je pense que la question est claire.

D'après Debrett :

Les cinq titres de la pairie, par ordre décroissant de préséance, ou de rang, sont : duc, marquis, comte, vicomte, baron.

À quand remonte la dernière fois qu'une personne détenant un (ou plusieurs) de ces titres a été élevée/élevée/promue à un titre plus élevé ?


Le 7 décembre 1964, lors de la création de l'ancien Lord High Chancellor Reginald Manningham-Buller Vicomte Dilhorne, de Greens Norton dans le comté de Northampton. Il avait initialement été élevé à la pairie deux ans auparavant, comme Baron Dilhorne, de Towcester dans le comté de Northampton, pour sa nomination à la lord chancellerie. Ce fut aussi l'une des dernières fois qu'une pairie héréditaire fut créée.


Cela semble exclu par la formulation de la question, mais il existe des exemples plus récents de pairs progressant à un rang plus élevé par héritage.

Parmi la pairie héréditaire, Francis Grosvenor est d'abord devenu pair en 1957 lorsqu'il succéda à son père comme Baron Ebury, d'Ebury Manor dans le comté de Middlesex. Puis en 1999, il devient aussi Comte de Wilton lorsque le précédent comte, un cousin éloigné, est mort sans enfant. Le 1er baron Ebury était le frère cadet du 2e comte de Wilton ; le 1er comte étant leur grand-père maternel.

Les pairies à vie sont toutes créées au rang de barons, mais certaines ont été données aux héritiers de pairies héréditaires de rang supérieur. Le dernier exemple semble être Robert Gascoyne-Cecil, un ancien leader conservateur de la Chambre des Lords. Il a été créé Baron Gascoyne-Cécile, d'Essendon dans le comté de Rutland, en 1999. Puis le 11 juillet 2003, il succède à son père comme marquis de Salisbury.

Notez que ceci est distinct des héritages par les héritiers qui portaient des titres de courtoisie : la pratique où les enfants de pairs de haut rang avec des titres subsidiaires, utilise l'un des titres les moins importants « par courtoisie ». Cela n'a aucune valeur légale - le parent conserve le titre réel - et ne confère donc pas l'appartenance à la pairie. Cependant, il y avait un dispositif juridique rare appelé le bref en accélération, qui « accélère » l'héritier d'un pair à la Chambre des Lords sous l'un des titres les moins importants du pair.

Je suis incapable de déterminer si le bref les qualifie en tant que membre de la pairie. En tout cas, la dernière fois qu'il a été utilisé, c'était en 1992, lorsque le susmentionné Robert Gascoyne-Cecil a été renvoyé devant la Chambre des Lords comme Baron Cécile.


Côté note, l'homme d'affaires Robert Renwick a été créé Baron Renwick, de Coombe dans le comté de Surrey, le 23 décembre 1964. Il avait précédemment succédé à son père au titre de Baronnet Renwick en 1932. Bien sûr, les baronnies ne font pas partie de la pairie.


Alexander Duff, 6e comte de Fife, a été nommé premier duc de Fife le 24 avril 1900 :

Le 24 avril 1900, la reine Victoria a délivré une autre lettre patente par laquelle elle a créé pour le 1er duc de Fife les autres dignités de duc de Fife et de comte de Macduff, tous deux dans la pairie du Royaume-Uni, et tous deux avec un reste spécial qui permettait ces titres à transmettre à ses filles, à défaut de fils, puis aux héritiers mâles de ces filles.

En 2015, David Carnegie, comte de Southesk, est devenu le 4e duc de Fife à la mort de son père.


Voir la vidéo: À quand remonte vos dernières vacances?